Investance Partners

22 Place des Vosges, Immeuble le Monge

92979 Paris La Défense

www.investance-partners.com

communication@investance-partners.com | +33 1 58 18 68 80 

  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

DigitalKiosk n°20 - Newsletter Digital & Distribution Février 2017

 

Relation client

 

TransferWise permet désormais l'envoi d'argent via Facebook Messenger

TransferWise vient de lancer aux Etats-Unis (dans un premier temps) un chat bot sur Facebook Messenger. Ce bot permet d’envoyer directement des devises à l’étranger en utilisant l’intelligence artificielle. La FinTech londonienne fondée en 2011 a connu un fort développement ces dernières années et gère désormais 1 milliard de dollars chaque mois. L’engouement s’explique essentiellement par la rapidité d’exécution des transferts ainsi que par le coût réduit par rapport à ceux facturés par les banques traditionnelles.

La startup doit néanmoins compter sur une concurrence largement accrue dans le domaine des paiements avec notamment PayPal qui vient d’intégrer son application Venmo à Slack (messagerie d’entreprise).

Source : Les Echos

 

Le plan de Boursorama pour franchir le cap des 2 millions de clients en 2020

Boursorama Banque a annoncé en Février avoir officiellement franchi le cap du million de clients. S’il a fallu 12 ans à la banque en ligne pour atteindre ce chiffre symbolique, elle ne se laisse que 3 ans supplémentaires pour doubler le nombre de ses clients et atteindre les 2 millions.

La performance de la filiale du groupe Société Générale s’explique notamment par l’élargissement de la gamme de produits proposés ainsi que par un taux de satisfaction et de recommandation élevé.

De nouvelles offres adressées aux jeunes actifs ainsi qu’aux lycéens vont également dans le sens de la croissance avec un partenariat inédit avec Uber.

Source : Usine Digitale

 

Banque : le client s'émancipe et veut une expérience zéro défaut

Avec le développement des offres mobiles par les nouveaux acteurs (FinTech, GAFA), les clients des banques sont de plus en plus exigeants en ce qui concerne l’expérience client. Même si le self-banking permet aux banques de maîtriser les coûts, ce phénomène représente également une menace en permettant aux clients de comparer plus facilement les offres des concurrents.

L’enjeux pour les banques dans les années à venir sera donc de pouvoir proposer des parcours clients simplifiés tout en optimisant leur rôle de conseil. Un des leviers les plus importants sera sans doute la capacité à anticiper les besoins clients afin de proposer des produits les plus adaptés possible.

Source : La Tribune

 

Les fintechs à l'assaut des applications de messagerie

En plus de TransferWise, un nombre importants de FinTech et autres acteurs des services financiers développent des solutions de chatbots via des applications de messagerie instantanée  .

Ces nouveaux moyens de paiement permettent de fidéliser les clients par rapport aux plateformes et d’augmenter les taux de conversion pour les sites de commerce en ligne.

Facebook Messenger est pour l’instant la plateforme la plus utilisée pour la mise en place de chatbots mais d’autres solutions existent pour Skype, Telegram ou encore Slack dans le milieu professionnel.

Des géants du secteur ont ainsi décidé de se lancer dans l’aventure comme Ingenico, Visa ou Mastercard.

Source : Usine Digitale

 

Connaissance client

 

Yelloan invente la garantie participative, pour décrocher un crédit... même en CDD !

Auto entrepreneurs, intérimaires, salariés en CDD ont un point commun : la difficulté d’emprunter. Pour remédier à ce problème, la fintech Yelloan a lancé en 2016 une offre de garantie participative. Le principe est simple : la banque prête si l’emprunteur fournit une garantie d’un montant de 5% du prêt en faisant appel à cinq proches. « Plutôt que d’évaluer la solvabilité d’une personne sur la pérennité de son contrat de travail, nous proposons aux banques de l’évaluer en regardant sa communauté ». Les prêts sont plafonnés à 15.000€. Plusieurs acteurs majeurs de crédit adhèrent au business model et Yelloan se projette sur un développement ambitieux pour les années à venir.

Source : Usine Digitale

 

La banque de Renault rejoint le consortium blockchain de la Caisse des dépôts

RCI Bank and Services, la banque de Renault, est la 29ème organisation à rejoindre le « laboratoire d’innovation » sur la technologie Blockchain lancé par la Caisse des Dépôts le 16 décembre 2015. Particulièrement intéressée par les problématiques de connaissance client, cette banque française spécialisée dans les financements et les services automobiles cherche le meilleur moyen d’intégrer les architectures de consensus décentralisé permettant de traiter des transactions de pair en pair. L’infrastructure Blockchain constituant une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création, RCI Bank and Services vise à étendre considérablement le champ des possibles en rejoignant le consortium blockchain de la Caisse des dépôts.

Source : La Revue du Digital

 

Big data: Les banques sont «assises sur des mines d’or»

De nos jours, la donnée est un actif stratégique. Les établissements bancaires regorgent de données clients qu’ils cherchent sans cesse à exploiter pour en tirer un maximum de valeur au profit du client mais aussi de la banque. Améliorer les analyses prédictives, anticiper  les besoins et comportements des consommateurs pour être en mesure d’y répondre de manière adéquate et personnalisée, tel est l’objectif ultime du traitement massif de données (Big Data). Les banques doivent donc aller vers d’avantage d’agilité, être capable de croiser facilement et rapidement des données pour parvenir à imaginer les produits et services de demain.

Source : L'Economiste

 

La base Sirene disponible gratuitement en Open Data

Depuis le 1er Janvier 2017, la base Sirene qui recense l’état civil de toutes les entreprises et leurs établissements en France est téléchargeable gratuitement sur data.gouv.fr. L’accès gratuit à ce répertoire national des entreprises et des établissements actifs en France va fortement stimuler le développement économique des entreprises. Les organismes de crédit pour les particuliers et professionnels s’appuient quotidiennement sur cette base de données de l’INSEE pour récolter des données essentielles dans l’évaluation des clients qu’ils accompagnent. L’ouverture de la donnée va engendrer des transformations organisationnelles et aura des répercutions indéniablement positives sur l’octroi de crédit.

Source : Silicon.fr

 

Offres & Produits

 

Linxo devient la première application financière à ouvrir une market place

Linxo, leader francais de l’agrégation des comptes bancaires propose Linxo Market, place de marché référençant dans l’application des services financiers où les utilisateurs pourront s’inscrire en “1 clic” à des services tiers, via Linxo Connect, (comme Google connect). Linxo a sélectionné à ce jour deux FinTech : Birdycent et Grisbee. Actuellement disponible en bêta, Linxo Market devrait s’ouvrir à tous les acteurs financiers qui le souhaitent, qu’ils soient des FinTechs ou des acteurs traditionnels (banques, assurances).

Source : FinYear

 

AXA lance AXA Global Parametrics

AXA lance une offre d’assurance paramétrique qui utilise l’interaction d’un paramètre corrélé à un dommage ou une perte pour un assuré. Une première variété de risques a été identifiée : l’impact climatique sur les performances d’une entreprise ou sur les récoltes. La collecte des données pour qualifier les paramètres de cette nouvelle assurance s’est opérée auprès de différents acteurs travaillant dans les domaines de l’agriculture, les énergies renouvelables, la construction, les transports…ainsi qu’avec des institutions internationales et des gouvernements.

Source : Axa.com

 

WeSave signe un partenariat stratégique avec eToro, le 1er réseau social de trading au monde

WeQuant est une plateforme en mode SAAS qui propose des stratégies d’investissement quantitatives développées par le robo-advisor WeSave, en collaboration avec des centres d’excellence comme Polytechnique, université de Manchester, Télécom Paristech. EToro est un courtier en ligne qui effectue du ‘trading social’ : ses utilisateurs peuvent recopier automatiquement les actes d’investisseurs adhérents en temps réel. EToro compte à ce jour, près de 5 millions de membres dans 140 pays, dont 200 000 en France.

Source : Journal du Net

 

Paiements transfrontaliers : Swift accélère sa mue

Swift permet désormais de créditer en j+1 les montants qui transitent au sein de son service Swift gpi. Une centaine de banques utilisent cette offre permettant ainsi de rationaliser la gestion de la trésorerie de leurs clients. Les mouvements sont tracés dans une base. La technologie Blockchain est en phase d’expérimentation pour le rapprochement comptable en temps réel des opérations de transfert d'un compte à l'autre en devises différentes (nostro-vostro).

Source : Les Echos

 

Risques

 

La protection des données personnelles : un enjeu critique pour les banques

L’objectif des nouvelles réglementations en matière de protection des données personnelles est de garantir à chaque personne le contrôle de ses informations. Les exigences à l’égard des entreprises ont été renforcées en imposant la mise en place de dispositifs dédiés, capable de traiter de manière efficace l’ensemble des acteurs concernés (données clients, données collaborateurs, prestataires, etc…). La gouvernance même des entreprises s’en voit modifiée avec l’apparition d’une fonction centrale de type « Data Protection Officer » qui se verrait intégrer au sein de la fonction conformité. La mise en place de réglementations intelligentes et protectrices est un investissement primordial pour l’Union Européenne qui se veut à l’avant-garde des enjeux digitaux.

Source : Revue Banque

 

Panorama des obligations de notification des violations de données et d’incidents de sécurité

La cybersécurité est aujourd’hui au cœur des discussions Européennes notamment depuis que des soupçons planent sur l’ingérence Russe lors de l’élection de Donald Trump aux Etats Unis.

Les obligations réglementaires européennes varient d’un texte à l’autre et accroissent le risque de non-conformité. Le règlement général sur la protection des données (RGPD) impose de notifier à la commission nationale de l’informatique et des libertés les violations de données personnelles (art. 33). La directive sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information (SRI) prévoit aussi de notifier à l’autorité compétente un impact dit « significatif » sur la continuité des services essentiels. Mais, elle y ajoute trois critères permettant de déterminer l’ampleur d’un incident au travers du nombre d’utilisateurs touchés, la durée de l’incident et la portée géographique.

Source : Revue Banque

 

La nécessaire révolution du secteur bancaire

35 à 40 % de profit en plus grâce à la transformation digitale ! Voilà ce qu’une étude de McKinsey prévoit pour le secteur bancaire au travers de thématiques telles que la relation client, l’expérience client, les nouveaux produits et services, la modification de processus clés, etc… Les établissements financiers ont besoin des innovations digitales autant que les start-up de ce domaine ont besoin des banques pour soutenir leurs projets. De manière générale, la banque prétend être un partenaire économique soutenant l’innovation et la croissance mais elle n’a pas encore acquis tous les codes de l’économie digitale au regard des enjeux d’agilité et de vitesse. Ne l’oublions pas, en jouant son « rôle » de facilitateur, elle serait la première à bénéficier de l’efficacité technologique en terme d’expérience client et de réduction des coûts opérationnels.

Source : Les Echos

 

Vers un renforcement de la réglementation et de la surveillance des banques étrangères opérant au sein de l’Union Européenne

Depuis la surprenante victoire du Brexit le 23 Juin 2016, l’Union Européenne réfléchit ardemment à la stratégie à adopter concernant la surveillance et le contrôle des institutions financières étrangères opérant sur son territoire.

Elle ambitionne de renforcer les exigences s’appliquant aux groupes bancaires étrangers disposant d’au moins deux établissements (et non des succursales) sur le territoire de l’Union en prévoyant qu’ils se dotent d’une « Entreprise Mère Intermédiaire » établie dans l’UE. Le terme « d’établissement » est défini par le règlement « Capital Requirement Regulation » (CRR) et comprend les établissements de crédit ainsi que les entreprises d’investissement. A cette condition, il faudra y ajouter une valeur totale des actifs au sein de l’U.E supérieure à 30 milliards d’euros et l’obtention d’un agrément pour cette « Entreprise Mère Intermédiaire » selon son statut.

Source : Revue Banque

 

 

 

 

 

 

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload