Investance Partners

22 Place des Vosges, Immeuble le Monge

92979 Paris La Défense

www.investance-partners.com

communication@investance-partners.com | +33 1 58 18 68 80 

  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

DigitalKiosk n°24 - Newsletter Digital & Distribution Juillet-Août 2017

 

Relation client

 

Banque: les écarts se creusent sur mobile

Avec le développement de l’utilisation du mobile pour les services bancaires, les clients sont de plus en plus exigeants en ce qui concerne l’expérience utilisateur. A ce sujet l’écart se creuse entre les différentes banques. Les banques françaises se retrouvent dans la moyenne mondiale.

Afin de progresser les banques doivent donc anticiper les besoins des clients et ne pas être en réaction face à des demandes ou à ce que fait la concurrence. L’utilisation des méthodes Agiles avec des mises à jour régulières peut contribuer à améliorer la satisfaction

Source : Les Echos

 

Credit Suisse promises 15-minute online sign-up for new clients

Crédit Suisse a annoncé le lancement de la souscription en ligne à un compte courant en 15 minutes. Le parcours est donc 100% digital et peut être réalisé sur mobile ou via le portail web de la banque.

La vérification d’identité se fait via le scan de la pièce d’identité couplé à un appel vidéo. Crédit Suisse s’est ainsi allié à l’opérateur suisse Swisscom pour la vérification de la pièce lors de l’appel.

Il s’agit d’une avancée majeure pour une banque traditionnelle même si le parcours n’est pas encore aussi optimisé que celui de certaines néo-banques comme N26 avec 8 minutes au lieu de 15.

Source : Finextra

 

Paiements en ligne : pourquoi le mobile devient incontournable

L’un des objectifs principaux de la nouvelle directive européenne sur les services de paiements (DSP2) est l’amélioration de la sécurité des paiements. En effet avec l’essor du e-commerce, les paiements en ligne par carte bancaire ont explosés, et avec eux les montants détournés par la fraude.

Avec la mise en avant de l’authentification forte, le mobile se place donc au centre de toutes les préoccupations (SMS, emprunte digitale). Avec DSP2, les prestataires de paiement seront dans l’obligation de passer par l’authentification forte alors que seuls un tiers des achats utilise aujourd’hui ce procédé.

Source : CBanque

 

Pourquoi l'ouverture express d'un compte bancaire va gagner du terrain en France

Jusqu’à maintenant, afin de respecter les règles établies en matières de lutte contre le blanchement et de lutte contre le terrorisme, les processus d’ouverture de compte dans les banques traditionnelles n’était pas forcément fluide et digitaux.

Cependant La transposition de la 4e directive européenne anti-blanchiment en droit français (prévue pour l’automne 2017) devrait changer la donne. En effets de nouveaux moyens d’identification devraient autorisés comme la vidéoconférence ou la lecture d’informations liées à un document d’identification électronique (ex : passeport biométrique).

Source : Les Echos

 

Connaissance client

 

Banques : le phygital pour conquérir les millennials

Les millennials, ou ‘digital natives’, c’est cette génération digitale d’étudiants ou alternants «hyper connectés». Réputés exigeants et surtout infidèles, ils bousculent les codes et modèles établis dans tous les domaines, y compris celui de la banque. L’enjeu pour parvenir à les séduire et les fidéliser est de taille. Il est donc essentiel pour les agences bancaires d’être capable d’identifier précisément leurs besoins et attentes. Être là où ils sont, exploiter les canaux utilisés, être capable de délivrer un service personnalisé et privilégié au bon moment, voilà l’équation que les banques doivent résoudre pour offrir une expérience ‘phygitale’ moderne à cette clientèle qui représentera la moitié des actifs d’ici 2020 dans le monde.

Source : ITR News

 

Big data : les coulisses de la course à l’or noir du numérique

Avec une croissance exponentielle de la masse de données exploitables sur internet, les banques ont décidé d’investir massivement dans le Big Data à horizon 2020. Pour parvenir à une exploitation intelligente de ces données, les banques doivent se transformer en profondeur et faire évoluer leur business model. On voit  de nouveaux métiers apparaître, le Chief Digital Officer devient pleinement intégré au comité exécutif. Au-delà de la formidable opportunité d’amélioration du PNB que représente le Big Data c’est aussi l’occasion pour les banques d’améliorer leur connaissance de leur propre système afin de savoir si celui-ci est pertinent.

Source : Les Echos

 

Les enjeux de l’harmonisation européenne des services de confiance

Pour faciliter les échanges transfrontaliers, le législateur européen impose une harmonisation réglementaire du marché européen en matière d’identification électronique et de services de confiance. Ces mesures combinés à l’émergences de nouveaux acteurs du monde numérique à la pointe de la technologie obligent les banques à une remise à niveau en matière de services digitaux. Pour se prémunir du risque de désintermédiation et en même temps conserver leur clientèle, les banques ont un effort à fournir pour pouvoir proposer une expérience  client optimisée  dans le respect des nouvelles réglementations édictées.

Source : Les Echos

 

Revo, la fintech russe qui octroie en magasin un prêt en un temps record

C’est en permettant d’octroyer un crédit à la consommation en un temps record que la Fintech russe REVO bouscule les acteurs traditionnels du crédit. Pour ce faire, REVO peut compter sur un système technologique ultra performant mobilisant plusieurs bases de données pour vérifier les informations du client. Petites marges, faibles coûts, telle a été la clef de son succès. En ciblant des secteurs délaissés par les acteurs traditionnels, REVO a réellement décollé en 2015. Les magasins y trouvent leur compte puisque l’offre REVO permet de fidéliser la clientèle sur des petits tickets avec des taux attractifs (entre 5 et 10%).

Source : Les Echos

 

Offres & Produits

 

SWIFT et la blockchain. Première phase de tests concluante avec 6 banques en mode PoC

Swift - 11.000 banques et 25 millions d'ordres de virement par jour est en cours de validation de PoC blockchain avec 6 banques internationales, dont BNP Paribas. 22 nouveaux établissements ont annoncé vouloir rejoindre l'expérience, parmi lesquels JP Morgan, Deutsche Bank, ABN AMRO, Standard Chartered, et Société Générale. Importantes économies prévues en gestion de trésorerie si abandon du provisionnement et utilisation d’un registre compensant les opérations de virement entre utilisateurs.

Source : Les Echos

 

Skype permet désormais de transférer de l’argent via PayPal

PayPal et Skype (propriété de Microsoft) s'allient pour effectuer des transferts d’argent depuis Skype via VoIP. La fonctionnalité « Send Money » permet le transfert de sommes entre amis ou proches et non de paiements visant à acquérir des produits ou des services auprès d’une société. L’opération est quasi-instantanée et est possible parmi 22 pays dont la France et la Belgique. Skype revendique ajourd'hui environ 300 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

Source : IT Expresso

 

Ditto, la néobanque des globetrotters

Les paiements par carte bancaire à l’étranger génèrent des frais et commissions importants à chaque opération. Après Ipagoo une application qui ouvre et gére des comptes dans plusieurs banques et pays différents, Ditto -solution conçue par la filiale française du groupe Banque Travelex SA – permet d’ouvrir un compte en dollar américain, en franc suisse ou bien en livre anglaise en quelques minutes depuis un smartphone (accès à 30 devises). Les comptes du client sont adossés à une carte MasterCard Gold pouvant être utilisée dans les pays couverts par le réseau MasterCard.

Source : Banques en Ligne

 

Un modèle pour Orange Bank ? En Corée du sud, la banque en ligne de Kakao cartonne

Certains l’ont rêvé, d’autres l’ont réalisé comme, en Corée du Sud, Kakao, une entreprise spécialisée dans les services Internet (mode, transport, divertissement, VTC). Lancée le 27 juillet, Kakao a enregistré la création de plus de 1,5 million de comptes en l’espace d’une semaine : dès le 1er jour d’opération de Kakao Bank, plus de 300 000 comptes ont été ouverts par les Coréens, selon l’agence de presse locale Yonhap, avant de dépasser le cap des 800. 000 clients trois jours plus tard. Sa messagerie instantanée, KakaoTalk, propose du chiffrement de bout en bout depuis 2014 et renforce la confiance auprès des nouveaux clients.

Source : Numerama

 

Risques

 

RGPD : l’opportunité d’une gouvernance transverse des données

Le 25 mai 2018 signera l’entrée en vigueur du règlement général de protection des données personnelles (RGPD). Ce texte renforce la maîtrise qu’ont les individus concernant leurs données personnelles (nom, prénom, numéro de sécurité sociale, adresses IP, etc…) et contrôle l’usage qu'en font les entreprises au travers d’une politique de la gestion des données personnelles (clair et explicite), un droit d’accès renforcé pour l’utilisateur, un droit de portabilité (transfert des données vers un autre fournisseur) et un droit à l’oubli (rectifier/effacer). Les établissements financiers commencent à acquérir une certaine expérience de la gouvernance des données au travers d’Eckert, BCBS 239 et Anacrédit leur permettant de mesurer, a minima, les difficultés rencontrées et les coûts générés. Capitaliser sur ces expériences pour construire une gouvernance transverse servirait la conformité réglementaire et permettrait la création de possibles nouveaux avantages concurrentiels en tirant parti du « Big Data » et de la « Data Science ». 

Source : Revue Banque

 

BNP Paribas se voit infliger une sanction de 10 millions d'euros par l'ACPR

BNP Paribas a reçu une sanction de 10 millions d’euros de la part de l’ACPR pour des manquements dans sa lutte contre le blanchiment d’argent.

La commission des sanctions de l'ACPR pointe les faiblesses en matière de déclaration de soupçon à Tracfin, de moyens humains consacrés au traitement des déclarations de soupçon, la faible efficacité des outils de détection des opérations atypiques et la mise à jour tardive des procédures correspondant à sa nouvelle organisation décidée en 2013 en la matière.

Source : Les Echos

 

La Banque Postale mise à l'amende par l'ACPR

La Banque Postale, déjà sous le coup d’une sanction de l’AMF dans le dossier « Progressio » d’un montant de 1,5 million d’euros, écope d’un blâme et d’une nouvelle amende de 5 millions d’euros de la part de l’ACPR.

La commission des sanctions de l'ACPR pointe les défauts de la procédure destinée à prévenir ses clients des pertes liées au rachat, avant leur échéance, de contrats d'assurance-vie en unités de compte adossées aux fonds communs de placement (FCP) « Progressio ».

Source : Les Echos

 

Vers la réduction du bilan de la Fed

La FED, ayant stoppé fin 2014 son programme de rachat massif d’actifs (Quantitative Easing), va désormais se concentrer, dès la fin de l’année 2017, sur la réduction de son bilan de 4 500 milliards de dollars (contre 700 milliards en 2008).

La banque centrale se prépare à relever un immense challenge car elle ne détient pas moins de 15% du stock d’obligations souveraines américaines.

Une politique monétaire plus « restrictive » va émerger et il faudra pour l’avenir tenir compte de l’effet « restrictif » de la contraction du bilan sur l’économie et les marchés d’actifs, indépendamment de la hausse des taux directeurs.

Source : Revue Banque

 

 

 

 

 

 

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload