Investance Partners

22 Place des Vosges, Immeuble le Monge

92979 Paris La Défense

www.investance-partners.com

communication@investance-partners.com | +33 1 58 18 68 80 

  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

DigitalKiosk n°29 - Newsletter Digital & Innovation Avril 2018

 

Blockchain

 

Blockchain : la Banque de France veut être à l'avant-garde de l'innovation financière

La Banque de France est pionnière parmi les banques centrales dans l’utilisation de la Blockchain. Elle l’utilise déjà pour générer les identifiants de créancier SEPA (ICS) pour les entreprises. Les banques commerciales devraient très bientôt pouvoir utiliser ce canal pour générer leurs ICS. Ceci permettra d’apporter plus de sécurité et d’efficacité aux transactions et de redéployer des salariés vers d’autres fonctions. Suite à cette expérimentation qui a débouché sur des résultats concrets,  la Banque de France réfléchit à d’autres utilisations de la Blockchain.

Source : Les Echos

 

Blockchain : comment ces trois grandes banques l'utilisent déjà

Le Crédit Agricole expérimente une Blockchain reposant sur la cryptomonnaie Ripple, utilisée comme monnaie universelle de compensation interbancaire, pour accélérer les transactions interdevises.

BNP Paribas collabore avec une startup pour la gestion des données personnelles dans une logique KYC. La Blockchain permettra de partager les données du client tout en conservant un contrôle sur leur utilisation. Arkea Investment Services travaille avec une startup londonienne pour amélioration du process de règlement livraison augmenter l’efficacité, réduire les coûts et délais, avec plus de transparence.

Source : Usine Digitale

 

Les assureurs de B3i concrétisent leurs travaux sur la Blockchain

15 assureurs ont décidé de migrer leurs travaux sur la Blockchain d’un consortium vers une société B3I capable de lever des fonds pour se développer. Son premier produit, un prototype de Blockchain pour les contrats de réassurance a été testé avec succès par 38 assureurs, générant 30% de gains d’efficacité. Il devrait déboucher sur une plate-forme d’échange en temps réel fin 2018. D’autres projets sont à l’étude.

Source : AGEFI

 

Une analyse juridique des ICOs au regard des règles dont l’AMF assure le respect aujourd’hui

Les ICOs (Initial Coin Offering) sont devenues un moyen de levée de fonds très apprécié par les entreprises de la Blockchain. Si l’absence de réglementation spécifique a des avantages, elle fait aussi peser des risques sur les investisseurs. L’AMF a relevé 4 types de règlementation dont pourraient relever les ICOs, sachant qu’aucune n’est applicable en l’état. Elle a donc lancé un programme de consultation appelé UNICORN auprès des différentes parties impliquées, pour qualifier les ICOs et mettre en place une réglementation adaptée.

Source : Blockchain Daily News

 

Robotic & IA

 

Rapport Cédric Villani: donner du sens à l’intelligence artificielle pour une stratégie nationale et européenne

Pour lui, il est crucial de définir une éthique, notamment pour prévenir les nombreuses discriminations dont une IA peut se rendre coupable. Le rapport identifie quatre secteurs prioritaires où la France doit particulièrement concentrer son effort de développement de l'intelligence artificielle : la santé, les transports, l'environnement et la défense.

Il s'agit de renforcer la place mondiale de la recherche française en IA en créant, à l'intérieur d'une sélection d'établissements publics d'enseignement et de recherche, des Instituts interdisciplinaires d'intelligence artificielle réunissant chercheurs, ingénieurs et étudiants. Ils devront être conçus comme des zones franches de l'IA .Le rapport propose donc la mise en place d'un supercalculateur conçu spécifiquement pour les applications d'IA, dédié aux chercheurs et à leurs partenaires économiques dans le cadre de projets communs. Il fixe également pour objectif de multiplier par trois le nombre de personnes formées en IA d'ici à 3 ans, avec des actions spécifiques visant à féminiser les formations en mathématiques et en informatique.

Source : AI for Humanity

 

Projet Vesta : Amazon pourrait vendre des robots domestiques

Selon les informations de Bromberg, « Vesta » le nom de la déesse romaine du foyer, est également le nom de code de ce projet top-secret, dirigé par le Lab 126 d’Amazon. Au programme, une sorte d’Alexa en version mobile. Bloomberg laisse penser que le robot d’Amazon pourrait se présenter sous forme d’enceinte connectée capable de se déplacer toute seule (comme une voiture autonome) et de suivre l’utilisateur partout dans la maison. Le robot serait doté de cameras, de capteurs et de machine Learning pour reconnaître les personnes et les objets. Une commercialisation serait même envisagée dans le courant de l'année 2019. Un calendrier de déploiement étonnant compte tenu de la complexité du marché des robots personnels.

Source : Usine Digitale

 

France: les banques de détail se convertissent à l'intelligence artificielle

Les banques françaises s'emparent progressivement des technologies d'intelligence artificielle (IA) comme un moyen de se réinventer, à l'heure où la numérisation transforme leur relation avec les clients. Chez Orange Bank, l'IA a pris la forme d'un chatbot, ou robot conversationnel. "Djingo" peut répondre 24h/24 aux questions des clients, même personnalisées, et déclencher certaines actions, comme bloquer une carte bancaire. Au Crédit Mutuel, les 20.000 conseillers bancaires disposent d'assistants virtuels pour trier le courrier électronique, préparer des réponses et fournir plus rapidement des informations personnalisées aux clients sur les produits. Derrière Djingo et ces conseillers "augmentés", une même technologie: Watson, le service d'intelligence artificielle d'IBM. Deux configurations différentes pour un même objectif: rendre la relation avec les clients plus productive.

Source : Le Point

 

Les secteurs qui bénéficieront le plus de l'IA selon le rapport de Mackinsey

McKinsey & Company évalue la création de valeur avec  l'intelligence artificielle (IA) entre 3.500 et 5.800 milliards de dollars (2.850 et 4.730 milliards d'euros) par an et à travers le monde, selon son rapport « Notes From the AI Frontier, Insights From Hundred Of Use Cases » publié ce mois-ci.  Le cabinet de conseil a étudié quatre cents usages différents de l'IA dans 19 types d'industrie et en a déduit que les deux secteurs qui pourraient le plus bénéficier de cette nouvelle technologie sont le marketing et la vente, ainsi que la logistique et la production.

Source : Les Echos

 

Fintech

 

Les fintech françaises cherchent à changer d'échelle

Le mardi 10 avril, avait lieu l’évènement Fintech R:Evolution à Station F. Ce fut l’occasion pour la communauté Fintech française de se mettre en avant et de présenter les dernières avancées, notamment autour des paiements, de la Blockchain et de l’intelligence artificielle.

La société Linxo en a profité pour annoncer l’acquisition de la fintech Sharepay. Cela leur permettra ainsi de développer l’offre de services de paiements à ses utilisateurs mais également aux professionnels en marque blanche. L’implémentation de la DSP2 était bien sûr également au centre des échanges.

Source : Les Echos

 

Mooncard séduit start-up et PME avec sa carte de paiement intelligente

La fintech Mooncard, proposant une solution de gestion des dépenses en entreprise et des notes de frais, est en plein développement.

Lancée il y a moins d’un an, la start-up compte déjà plus de 500 entreprises clientes. L’objectif à horizon fin 2018 est très ambitieux : passer le cap des 2000 entreprises clientes. La société compte également enrichir son offre avec un service de conciergerie ainsi qu’un système de cashback sur les opérations réalisées avec la carte de paiement. L’expansion à l’étranger est également à l’étude.

Source : Usine Digitale

 

Les néobanques veulent passer de la notoriété à la rentabilité

Les néobanques ont d’ores et déjà gagné le pari du développement et de la conquête de clients. En effet, sur le marché français seul, plus d’un million de clients ont été séduits par les offres innovantes proposées par ces nouveaux acteurs. En tête, la fintech Compte Nickel, première arrivée sur le marché, comptabilise déjà plus de 800 000 clients actifs.

La priorité pour ces néobanques, en parallèle de la croissance, devient maintenant le développement d’offres à forte valeur ajoutée afin de garantir des niveaux de rentabilité pérennes.

Source : Les Echos

 

Le Palais Brongniart se réinvente en point de rencontre de la Fintech

L’ancien temple de la finance parisienne s’apprête à accueillir un nouvel espace dédié aux Fintech baptisé « La Place ».

L’objectif de l’initiative est de créer un lieu d’échange et de partage entre les différents acteurs de l’innovation axée sur les services financiers. Le projet est financé en partie par le Crédit Agricole et Generali. Bpifrance ainsi que le pôle de compétitivité Finance Innovation font partie des membres fondateurs de La Place. L'inauguration est planifiée pour le mois de septembre.

Source : La Tribune

 

 

Data Management

 

Allianz France entend donner du sens à ses data au profit des clients

Allianz France voit d’un très bon œil la nouvelle réglementation européenne RGPD. L’objectif est ainsi double : «Répondre au RGPD mais aussi à l’enjeu de la data» selon Jacques Richier, PDG d’Allianz France.

L’assureur souhaite en effet utiliser les données clients au mieux afin de proposer une tarification et des produits adaptés selon le profil du client. Les primes d’assurance auto pourraient ainsi être réduites jusqu’à 30% en fonction de la conduite adoptée.

Source : AGEFI

 

Données clients : les banques ont un trésor encore inexploité

L'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a publié lundi 20 mars le résultat de son étude sur la révolution numérique dans le secteur des services financiers.

2018 s’annonce ainsi comme une année charnière pour les banques françaises en termes de mise en conformité, que ce soit sur la DSP2 ou RGPD. Selon le régulateur « La stratégie des établissements en matière de données ne paraît pas encore tout à fait stabilisée », un travail conséquent est donc encore nécessaire sur l’analyse et le traitement des données clients.

Source : Les Echos

 

Paylead: la donnée de paiement, la prochaine révolution

La fintech Paylead compte bien profiter de la mise en place de la nouvelle réglementation européenne DSP2 pour mettre à profit les données collectées par les banques.

L’objectif est d’analyser les données de transactions des clients afin d’approfondir la connaissance des différents profils et ainsi de proposer des offres commerciales personnalisées.

La fintech a été labellisée par le pôle de compétitivité Finance Innovation et compte développer son activité en France et à l’international.

Source : Challenges

 

AG2R La Mondiale en ordre de marche pour assurer la qualité de ses données

L’assureur français AG2R La Mondiale a décidé de mobiliser une équipe de 7 personnes afin de prendre en charge la gouvernance des données.

En parallèle, chaque direction métier a nommé un référent en charge de faire le lien avec la cellule de gouvernance centrale. L’objectif est double : être en conformité avec la règlementation (Solvency II, etc.) et améliorer la connaissance et la relation client.

L’enjeu est donc de taille compte tenu des 15 millions de clients de l’assureur.

Source : La Revue du Digital

 

 

International

 

Your guide to cryptocurrency regulations around the world and where they are headed

Growing demand for cryptocurrency is bringing a lot of turmoil to the governments and global regulators as to how it should be regulated. Major concern is fear of illicit activities financing and illegal transactions as well as potential threat to the global financial stability. As most of the cryptos are not backed by central government, authorities views differ greatly from country to country. This is a comprehensive guide of current regulatory environment for cryptocurrencies around the globe.

Source : CNBC

 

GDPR: European Union forces pace on protection of individual data on the internet

As GDPR comes into effect on May 25th, the rush is to be compliant with the updated EU regulatory framework. The aim is to increase personal data protection of residents as well as simplify regulatory environment for international business within the EU. The GAFA companies, particularly concerned by the changes, are deploying hundreds of Data Protection Officers (DPOs) in order to abide. Besides the benefits of the GDPR, the increased data protection will also have a decelerating impact on data driven innovative industries such as Artificial Intelligence and the Internet-of-Things as they need massive amounts of data.

Source : WikiTribune

 

The 5 Biggest Market Risks That Billionaires are Hedging Against

The world’s richest are particularly incentivized to hedge against risks in order to protect their assets, with Mark Zuckerberg seeing his net worth plunge $6 billion in one day as an example. The elite investors have identified major market risks that could shake the markets. Decades long downward trend in inflation carries a risk of a turnaround and a probability of subsequent increase in interest rates which would be difficult to deal with for the markets. Record high global debt, bond market valuation, geopolitical threats as trade war with China and uncertainty of aftereffects of massive QE from central banks since 2008 could be a real challenge for markets stability.

Source : VisualCapitalist

 

Bankers says AI will be your newest coworker

Automated decision-making based on data within a banking industry is on the rise. The expansion in such practice carries a risk of false business insights, subsequently driving the banks to take bad decisions. The core struggle is to validate and ensure data quality, particularly from external sources. Majority of surveyed bankers see AI working alongside humans as collaborators within a few years.

 

Source : Digital Journal

 

 

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload