Investance Partners

22 Place des Vosges, Immeuble le Monge

92979 Paris La Défense

www.investance-partners.com

communication@investance-partners.com | +33 1 58 18 68 80 

  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

DigitalKiosk n°32 - Newsletter Digital & Innovation Juillet 2018

 

 

 

 

Intelligence Artificielle

 

 

Conseiller bancaire en… 2028

 

Cet article propose une description d’une journée d’un conseiller bancaire en 2028 - Henri, 45 ans, conseiller particulier dans l’agence d’une grande banque mutualiste à Avignon. Il décrit un environnement de travail modifié par les outils nourris à l’intelligence artificielle. A lire en fin de l’article les 5 perspectives énoncées par des acteurs du secteur Retail bancaire.

Source : AGEFI

 

 

Chez Commerzbank, l’analyste financier est un robot

 

Commerzbank veut déployer une intelligence artificielle pour remplacer ses analystes financiers et réduire ses coûts pour les notes d’analyse sur les résultats trimestriels financiers d’entreprises. Commerzbank a choisi d’adapter un logiciel aujourd’hui utilisé pour générer automatiquement des rapports sur des rencontres sportives – Restreco start-up basée à Berlin. .le responsable de la banque juge que l’intelligence artificielle peut fournir environ 75 % du travail d’un analyste humain pour l’écriture d’un "rapport immédiat sur les publications trimestrielles (d’une entreprise)". En revanche, des analyses plus abstraites ne peuvent pas encore se passer de l’Homme.’ Pour combien de temps ?

Source : Novethic

 

 

L'intelligence artificielle est-elle l'avenir du trading ?

 

Pour lutter contre les mauvaises habitudes des traders, des banques utilisent des outils basés sur l'intelligence artificielle. Influence des biais cognitifs sur les décisions en matière de trading ? L’IA pour les fonds spéculatifs et les investisseurs privés ? Faut-il faire confiance à l’IA ? La technologie est en constante évolution et il existe déjà des algorithmes qui sont beaucoup plus efficaces sur les marchés financiers que les humains.

Source : Journaldunet

 

 

Artificial Intelligence in Indian banking: Challenges and opportunities

 

Banking sector is becoming one of the first adopters of artificial Intelligence (AI). And just like other segments, banks are exploring and implementing the technology in various ways. Automation of back-end workflows has shown better outcomes. More than 36% of large financial indian institutions are already investing in such technologies, and close to 70% are planning to in the near future. Private banks like HDFC Bank and ICICI Bank have already introduced chat-bots or robots for customers service. In 2017, Canara Bank installed Mitra and Candi robots at some of its offices.

Source : Livemint

 

 

 

 

Fintech

 

La France bâtit un hub fintech international

 

Le pôle compétitivité de France Innovation a signé des accords avec 13 pays dont le Canada, l’Espagne, l’Israel ou encore le Sénégal. L'internationalisation, c'est un peu le serpent de mer des start-up. Comment s'implanter à l'étranger ? Qui peut m'accompagner ? Par quels pays commencer ? Les fintech, comme toutes start-up, se posent de plus en plus tôt ces questions.

Source : Journaldunet

 

 

Robot Advisor : Aviva France et la Macif misent sur Fundvisory

 

Cette fintech française a levé 1,8 million d'euros auprès des deux compagnies d'assurance. Son robo-advisor peut leur permettre d'accélérer leur développement dans les unités de compte. L'intérêt des assureurs pour  les robo-advisors (robots-conseillers, en français) se confirme. Aviva France et la Macif viennent ainsi d'investir dans Fundvisory, une fintech française qui se présente comme  « la première plate-forme digitale B to B to C européenne de conseil financier automatisé. 

Source : Les Echos

 

 

Le paiement mobile prêt à prendre son envol en France

 

Les récentes initiatives des fintechs et des banques témoignent d’une volonté de toute la filière d’avancer sur ce terrain, en partie grâce au nouveau paiement instantané. En termes de paiement, le contraste avec la Chine est saisissant. Dans l’empire du Milieu, les espèces sont devenues obsolètes. «Payer un taxi en espèce ou par carte bancaire ne va plus du tout de soi. Quelque soit la transaction effectuée, c’est le smartphone qu’on favorise là-bas», décrit Annie Guo, fondatrice de la fintech Silkpay.

Source : Le Revenu

 

 

Crypto-monnaies : « ni souhaitable, ni nécessaire de réguler » selon le rapport Landau

 

L'ex-sous-gouverneur de la Banque de France Jean-Pierre Landau a remis à Bruno Le Maire son rapport sur l'encadrement des Bitcoin et autres monnaies virtuelles. Ses préconisations : éviter une régulation directe et expérimenter une licence pour les plateformes d'échange. Il propose que les billets des JO 2024 soient digitalisés sous forme de jetons émis sur une Blockchain.

Source : LaTribune

 

 

 

 

Réglementaire

 

 

Comment financer la démarche RGPD ?

 

Par des mails, fax ou panneaux publicitaires, une nouvelle catégorie d'escrocs tire profit des craintes suscitées par le règlement général sur la protection des données. Ils ont rapidement flairé l'aubaine et opèrent sur tous les supports. Plusieurs groupes organisés profitent de l’entrée en application du règlement général sur la protection des données (RGPD) pour tenter d'abuser de la faiblesse des entreprises, associations et administrations en leur soutirant de l'argent ou des informations confidentielles.

Source : Les Echos

 

 

Mesures destinées à faire face aux effets du BREXIT

 

L’EBA et l’EIOPA viennent de publier chacune dans son domaine un avis sur la nécessité pour les entités aujourd’hui habilitées à exercer leur activité dans l’Espace économique européen d’intensifier la mise en œuvre des mesures destinées à faire face aux effets du BREXIT et d’informer leurs clientèles des conséquences pouvant en découler pour elles-mêmes. L’EIOPA, dont l’avis a été publié le 28 juin, rappelle que les organismes d’assurance doivent prendre des mesures afin d’assurer la continuité du service et de l’exécution des contrats affectés par le BREXIT. Ils doivent en outre communiquer sur le sujet, dans un calendrier approprié, de sorte que les assurés et bénéficiaires soient informés de ces mesures et de leurs implications sur ces contrats.

Source : ACPR

 

 

Régulation bancaire renforcée, « menace ou opportunité pour les banques ? »

 

A l’heure de la dérégulation bancaire outre-Atlantique, l’Europe, elle, poursuit sa route vers une régulation renforcée. Jamais la pression réglementaire n’a été aussi forte pour les banques françaises. Ces nouvelles règles du jeu éprouvent les limites de leurs modèles économiques et doivent conduire à une remise en question. Mais est-ce une menace ou une opportunité ?

Source : Le Monde

 

 

DDA : Modification des dispositions relatives au registre unique

 

Les dispositions du registre unique des intermédiaires sont modifiées pour prendre en compte la transposition de la DDA.

Un arrêté du 29 juin 2018, publié au JO du 30, modifie les dispositions de l'arrêté du 9 juin 2016 relatif au registre unique des intermédiaires (article L. 512-1 du code des assurances) pour tenir compte de la transposition de la directive n° 2016/97/UE relative à la distribution d'assurances par l'ordonnance n° 2018-361 du 16 mai 2018 et du décret n° 2018-431 du 1er juin 2018. Par ailleurs, le code des assurances et le code monétaire et financier sont modifiés afin de mettre en cohérence les pièces demandées et les informations relatives aux intermédiaires. Cet arrêté entre en vigueur le 1er octobre 2018.

Source : AGEFI

 

 

 

 

 

Blockchain

 

 

Informatique quantique et IA : IBM signe un contrat record avec l’Australie

 

IBM a signé un contrat de 5 ans d’un milliard de dollars australiens (630 millions d’euros) avec le gouvernement australien pour fournir automatisation et processus blockchain à des ministères fédéraux (défense et Affaires intérieures). IBM prévoit aussi le déploiement d’équipes de recherche afin de promouvoir l’utilisation de l’IA, de l’informatique quantique et de la blockchain dans les services gouvernementaux.

Source : Silicon

 

 

Carrefour déploie la blockchain sur la filière tomate

 

Les distributeurs Retail utilisent la technique Blockchin pour le traçage des produits frais alimentaires.  Après le lancement de la blockchain sur le poulet Auvergne en mars 2018, Carrefour a annoncé hier le déploiement de cette technologie de traçabilité sur la tomate allongée cœur, en partenariat avec Les Paysans de Rougeline. Grâce au QRcode présent sur l’étiquette du produit, le consommateur peut accéder via son smartphone à des informations sur la tomate : origine du produit, producteur, mode de culture ou la date de plantation. Les filières œufs, oranges et saumons devraient suivre…

Source : LesMarches

 

 

6 crypto-monnaies et projets blockchain français

 

Talao : place de marché décentralisée pour recruter du personnel qualifié de manière plus efficace. Domraider : la crypto-monnaie DRT s’utilise sur la plateforme blockchain Auctionity, service décentralisé permettant la gestion d’enchères en temps réel. Ark : plateforme blockchain pour sidechains et la mise en place de contrats intelligents et applications décentralisées de blockchains en interaction. LGO voudrait proposer un endroit sécurisé et équitable pour les crypto-traders. Kleros  pour  un tribunal décentralisé pour l’internet. IExec veut “décentraliser le cloud” avec location de puissance informatique inutilisée.

Source : Cryptonaute

 

 

La blockchain ou la fin des intermédiaires ?

 

Les acteurs français des crypto-monnaies appellent à la création d'un cadre réglementaire français et européen. La loi Pacte ferait bénéficier à ces produits d'une certification par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Les applications Blockchain sont multiples : assurance, immobilier, énergie, santé, télécommunications, transports, vote en ligne, etc. Actuellement, le suivi  du climat et des registres des gaz à effet de serre suscitent beaucoup d’intérêts.

Source : Boursorama

 

 

 

 

International

 

 

Visualizing The World’s 20 Largest Tech Giants

 

The 20 largest Tech giants’ worth reache $5.9 trillion, with a 75%-25% split between the USA and China respectively. The top seven companies on the list account for 81% of the total value of the list, and they are all above the $450B mark. These include behemoths like Apple, Alphabet, Amazon and Microsoft, but also two big Chinese companies (Tencent, Alibaba). Meanwhile, the bottom 14 companies take up just 19% of the value – a fact that emphasizes how hard it is to vault a tech company into the upper echelon of the market.

Source : VisualCapitalist

 

 

UK and France work together on artificial intelligence

 

The United Kingdom and France have agreed to work together more closely on technology, artificial intelligence and cyber security, announcing plans for a digital conference to promote cross-Channel collaboration between academics, industry and governments. The UK was named the best-prepared country in the world for AI implementation in December by Oxford Insights. Meanwhile, France is encouraging startups and entrepreneurship. 

Source : V3

 

 

The big challenge facing blockchain adoption in the finance sector

 

Big banks such as Russia’s Central Bank, the Bank of Canada and the Central Bank of the Netherlands are beginning to question the ability of blockchain to reduce transaction costs and increase the effectiveness of cross-border transactions. The concern is that the technology has not matured enough to warrant large-scale application. However, the supporters believe that the blockchain technology will overcome these issues in the future and will be mass-adopted.

Source : Irish Tech News

 

 

Why wealth managers need to find fintech partners

​​

An increasing number of private client companies are now collaborating with tech-based specialists to broaden the range of services they can offer their customers and attract the millennials. Fintech consultant Chris Skinner believes that taking a collaborative approach to technology offers a big opportunity for smaller wealth firms, as it enables companies to manage the speed of change and keep ahead of theircompetitors.

Source : Citywire

 

 

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload